except the clouds berangère fromont

except the clouds


images

Athenes est une ville oxymore. Son heritage mythologique flamboyant cohabite avec sa situation politico-economique sombre et dramatique. Son soleil brille de mille feux mais ecrase ses rues. C'est une lumiere aveuglante qui revele ses violences et ses visages crepusculaires. Et pourtant on y sent une force de vie bien plus intense qu'ailleurs. L'idée de résistance y prend tout son sens. Les corps se soulèvent inlassablement pour ne faire qu'un face au chaos de l'histoire. En révolution permanente.
Mon projet est de rendre compte de cet oxymore en images, mais aussi de la complexite du contemporain dans ses differentes strates temporelles- le passé, présent et futur à la fois, comme un ensemble de vestiges qui se transforment sans cesse. Que reste-t-il quand tout s'effondre ?
Manipulations digitales, réappropriation d'archives et composition géométrique se mêlent pour former une image unique, hybride, somme de toutes ces temporalités différentes et dessinent une fresque du temps présent. Comme dans les rues de la ville où l'antique et le contemporain se côtoient et s'enchevêtrent. Présenter l'immensité d'un moment_ étendu et étalé dans des dimensions bien distinctes, le temps, l'espace.
Avec cette phrase de Walter Benjamin toujours a l'esprit, comme un fil conducteur invisible et obsessionnel, chercher la lumiere dans les ruines d'Attica. « Dans un paysage ou plus rien n'etait reconnaissable, hormis les nuages, et au milieu, dans un champ de forces traverse de tensions et d'explosions destructrices, le minuscule et fragile corps humain. »





« Ce texte de Benjamin qui a donné le titre au livre de Bérangère Fromont, Except the Clouds, parle de l’impossibilité pour une génération de trouver dans l’expérience de la guerre un repère moral ou politique pour affronter un monde en ruines. Ce qui en principe apparait comme un livre de photographies, devient par le titre même une profonde réflexion sur l’expérience de l’histoire et la manière dont les jeunes athéniens en révolte, s’emparent de l’histoire et font face à des sociétés qui ne peuvent plus penser l’avenir en apprenant de leur passé. » Laura Carbonel-Punto de Fuga Bogota


I recently saw a documentary about John Berger. It was shot only a couple of years before his death. In it he says at some point :“The moment can be absolutely vast”.
I have this feeling when I’m looking at your book. It’s as if it presents to me the vastness of a moment_ expanded and spread over instances, time, space. Nikolas Ventourakis


The book is a complete success in carrying the message and the position of the author in contemplative ways. Printed on heavily textured rag, the images within the small book are incredibly well-edited and assembled. The paper selection is particularly of considerably thought out consequence. Small flecks of fibrous texture runs throughout creating relief patterns under the printed image. The elasticity of the image becomes tactile and small pin pricks of what come through the dark images at times, presenting a cacophony of stars or clever references to the fallability of images and of time-weathered illustrations of life under the lens are a bonus. It is one of my personal choices for the year and has my highest recommendation for both Artist and publisher nailing it perfectly on the first try.
Brad Feuerhelm Americansuburbx.com

Top